Les outils indispensables pour bien démarrer

On peut commencer avec peu d'outils et un petit budget, mais certains sont indispensables :

Les outils de coupe

Pour commencer, un couteau à lame trapèze fera l'affaire. Par la suite, un couteau à lame rotative ou mieux encore un couteau demi lune permettrons des coupes plus aisées notamment dans les courbes.

D'autres outils de coupe existent tels que les coupe-ceintures appelés également coupe-lanières qui permettent de couper des bandes de cuir, idéal pour la réalisation de ceinture ou sangles. On oubliera pas un tapis de découpe pour protéger votre table et vos outils de coupe et emporte pièces.

Les alênes et les griffes de couture

Une alêne, sorte d'aiguille emmanchée ou non, est nécessaire pour percer le cuir, car ce n'est pas l'aiguille qui perce le cuir (la couture sellier étant réalisée avec des aiguilles émoussées, dit à bout ronds). Il existe une multitude d'alêne par leur forme mais surtout par le poinçon qui peut être rond, plat ou de profil dit diamant mais également courbé ou droit.

Les griffes de couture permettent de percer le cuir rapidement et facilement avant la couture.

Le fil et les aiguilles

On ajoutera 2 aiguilles pour cuir à bout rond et du fils de lin poissé ou nylon poissé (on appelle également le fil poissé, fil ciré, celui-ci étant ciré le plus souvent à la cire d'abeille) (le poissage permet au fil de devenir imputrescible et de coller au cuir). Choisissez du fils d'environ 1 mm de diamètre pour une couture manuelle. Cette épaisseur de fil permet une bonne résistance de la couture à la main.

Des aiguilles aiguisées, droites ou courbes, pour percer le cuir sont également proposées mais se limitent au cuirs fins pour de petites coutures.

Les outils de couture

La roulette à marquer ou molette à marquer les points (petite roulette qui sert à faire une petite marque indiquant l'endroit ou percer avec l'alène) est un outil indispensable pour une belle couture

La rainette qui est utilisée pour creuser une gorge dans le cuir épais pour noyer le fil dans le cuir ou pour plier le cuir.

Les outils de finition

L'abat-carre ou abat-carré (gouge en forme de V permettant d'abattre la carré du cuir pour émousser les tranches pour une belle finition), les lissettes pour lisser les bords du cuir et obtenir une belle finition.

Les matoirs

Les matoirs servent à repousser le cuir afin de dessiner sur celui-ci des motifs. Il existe les matoirs classiques dit matoirs sur manche, mais également des matoirs 3D et des transferts permettant de créer des dessins sur le cuir très facilement.

On utilise, pour mettre en valeur les dessins fait aux matoirs, un couteau à ouvrir permettant d'inciser le cuir et faire ressortir le repoussage du cuir.

Les autres outils bien pratiques

Des emporte-pièces pour percer des trous (1;2;3;4;5 mm pour commencer) pour passer des lacets ou mettre des rivets.

Un pose-rivets et boutons pressions ainsi qu'un pose-oeillets

Un maillet, coupe-fils et pince de couture ou valet de couture pour faciliter la couture pourront vous être utile.

De la colle spéciale cuir vous permettra de coller les doublures par exemple et facilitera la couture. Celle-ci doit être adapté au cuir et flexible afin de supporter les torsions, pliage, mouvement du cuir.

Bien sur, cette liste est minimaliste, car il existe une multitude d'outils utilisés par les selliers et maroquiniers. Mais il est tout à fait possible de réaliser des articles en cuir avec 50 euros d’outillage pour commencer, et petit à petit faire l'acquisition du reste du matériel.

Vous pouvez consulter les très nombreuses vidéos sur l'utilisation des outils de travail du cuir en cliquant sur les outils de votre choix dans la boutique.